fbb-projets-header-potager

Plates-bandes

Guide de plantation

Arbres et conifères

CONSEIL AVANT DE COMMENCER

Conservez le plant dans un endroit ombragé et veillez à ce qu’il ne manque pas d’eau si la plantation est retardée. Plantez-le dans un endroit où il aura l’exposition au soleil qui lui convient et où il aura assez d’espace pour se développer. Considérez toujours qu’il deviendra un peu plus grand que les dimensions proposées sur l’étiquette.

QUAND PLANTER?

Privilégiez une journée nuageuse ou assez fraîche pour procéder à la plantation ou au déplacement de la plante. Le printemps et l’automne sont les saisons idéales pour la plantation comme les températures sont plus fraîches. Si vous devez planter durant l’été, veillez particulièrement à l’arrosage les 2-3 semaines suivant la plantation.

MATÉRIEL NÉCESSAIRE

  • Terreau Transplanteur ou de compost Solmer ou compost Forestier pour les sols argileux.
  • Mycorhizes pour arbres et arbustes
  • Engrais pour arbres et arbustes 12-6-12 et 4-2-7 pour les fruitiers.
  • Paillis
  • 1 tuteur
  • 1 pelle
  • Gant de jardinage

ÉTAPE 1 TRÈS IMPORTANT: Faites tremper votre arbuste dans une chaudière d’eau pendant plusieurs minutes afin que la motte soit imbibée. Selon aura un très grand impact sur la reprise de vos végétaux.

ÉTAPE 2

Faites un trou qui permettra de placer la motte de l’arbuste à égalité avec le sol, creusez un trou dont les dimensions seront toujours 2 fois la largeur et 1.5 fois la hauteur du pot. Vérifiez d’abord si vous avez un sol argileux, car dans ce cas, il sera préférable de surélevé l’arbre de 10-15cm au dessus du sol. Pour le savoir, remplissez le d’eau, si le trou se vide de son eau pendant la nuit, votre terrain s’égoutte suffisamment; une plantation surélevée n’est alors pas nécessaire. * Les arbres fruitiers préfèrent les sols profonds, bien drainés et fertiles. Si votre sol s’égoutte bien, vous pouvez faire une plantation avec cuvette.

ÉTAPE 3

Appliquez des Mycorhizes  pour arbres et arbustes dans le fond du trou. Ces petits champignons favoriseront le développement racinaire, ainsi qu’une plus grande résistance aux maladies et à la sécheresse. On les préfère aux os moulus.

ÉTAPE 4

Placer la motte sur les mycorhizes. Ils doivent absolument être en contact l’un avec l’autre. Déployez légèrement les racines avec les mains ou un couteau si elles sont très développées afin qu’elles ne poussent pas en spirales. Assurez vous que le collet de la plante se retrouve au même niveau que le sol et même légèrement au dessus. Il est très important de ne pas enfouir le collet. Remplissez la moitié du trou avec le mélange «Transplanteur» Piétinez légèrement autour avec les pieds et arrosez pour éviter les poches d’air, puis remplissez le reste du trou avec ce même mélange. Pour les sols argileux, utilisez  le compost forestier « briseur de glaise », qui permettra aux racines de s’adapter tout de suite à la glaise.

ÉTAPE 5

Étendez une petite quantité d’engrais pour arbres et arbustes 12-6-12 autour de l’arbre en mélangeant légèrement avec la terre. Attention! Si vous avez appliqué des mycorhizes, le chiffre du milieu de la formulation d’engrais doit être inférieur à 15. De plus, il est très important de savoir que nous ne fertilisons jamais des arbres ou des arbustes après la mi-juillet à cause du phénomène de l’aoûtement. On peut donc en mettre une à deux fois par saison au maximum comme ce dernier agit pour environ trois mois.

ÉTAPE 6

Arrosez abondamment et veillez à l’arrosage dans les deux semaines qui suivront la plantation. L’arrosage ne sera souvent pas nécessaire par la suite, car les arbustes ont un moins grand besoin en eau. Trop de gens continuent de les arroser comme des annuelles, et finissent par les noyer. On peut faire une cuvette d’arrosage autour de la plante et dans le cas de sols argileux, on surélève la motte de 10-15 cm. Le principe de l’arrosage est d’arroser longtemps et moins souvent. Si on arrose souvent et pas longtemps, on favorise le développement des racines à la surface du sol, ce qui donnera une plante faible et fragile.

ÉTAPE 7

Tuteur, ne pas le laissé plus d’un an ou deux et vérifiez de temps en temps que les attaches ne blessent pas le jeune tronc ou les branches. Il est préférable de ne pas replacer le gazon enlevé autour de la plantation, ajoutez environ 2’’ de paillis à la place.

Arbustes et vivaces

CONSEIL AVANT DE COMMENCER

Conservez le plant dans un endroit ombragé et veillez à ce qu’il ne manque pas d’eau si la plantation est retardée. Plantez-le dans un endroit où il aura l’exposition au soleil qui lui convient et où il aura assez d’espace pour se développer. Considérez toujours qu’il deviendra un peu plus grand que les dimensions proposées sur l’étiquette.

QUAND PLANTER?

Privilégiez une journée nuageuse ou assez fraîche pour procéder à la plantation ou au déplacement de la plante. Le printemps et l’automne sont les saisons idéales pour la plantation comme les températures sont plus fraîches. Si vous devez planter durant l’été, veillez particulièrement à l’arrosage les 2-3 semaines suivant la plantation.

MATÉRIEL NÉCESSAIRE

  • 1 pelle
  • 1 poche de terreau Transplanteur ou de compost Solmer
  • 1 poignée de Mycorhizes
  • 1 pincée d’engrais pour arbres et arbustes 12-6-12
  • 1 tuteur (si nécessaire)

ÉTAPE 1 TRÈS IMPORTANT: Faites tremper votre arbuste dans une chaudière d’eau pendant plusieurs minutes afin que la motte soit imbibée. Selon aura un très grand impact sur la reprise de vos végétaux.

ÉTAPE 2

Faites un trou qui permettra de placer la motte de l’arbuste à égalité avec le sol, un peu plus grand pour permettre d’ajouter de la nouvelle terre et du compost autour.

ÉTAPE 3

Appliquez des Mycorhizes pour arbres et arbustes dans le fond du trou. Ces petits champignons favoriseront le développement racinaire, ainsi qu’une plus grande résistance aux maladies et à la sécheresse. On les préfère aux os moulus.

ÉTAPE 4

Placer la motte sur les mycorhizes. Ils doivent absolument être en contact l’un avec l’autre. Déployez légèrement les racines avec les mains ou un couteau si elles sont très développées afin qu’elles ne poussent pas en spirales. Remplissez la moitié du trou avec le mélange «Transplanteur» Pour les plantes acidophiles comme les rhododendrons, on remplace le terreau transplanteur par le terreau acidophile.. Piétinez légèrement autour avec les pieds, puis remplissez le reste du trou avec ce même mélange.

ÉTAPE 5

Étendez une petite quantité d’engrais pour arbres et arbustes 12-6-12 autour de l’arbre en mélangeant légèrement avec la terre. Attention! Si vous avez appliqué des mycorhizes, le chiffre du milieu de la formulation d’engrais doit être inférieur à 15. De plus, il est très important de savoir que nous ne fertilisons jamais des arbres ou des arbustes après la mi-juillet à cause du phénomène de l’aoûtement. On peut donc en mettre une à deux fois par saison au maximum comme ce dernier agit pour environ trois mois. Après la plantation, on peut couvrir le sol de paillis, ce dernier retient l’humidité et empêche les mauvaises herbes de s’installer

ÉTAPE 6

Arrosez abondamment et veillez à l’arrosage dans les deux semaines qui suivront la plantation. L’arrosage ne sera souvent pas nécessaire par la suite, car les arbustes ont un moins grand besoin en eau. Trop de gens continuent de les arroser comme des annuelles, et finissent par les noyer. On peut faire une cuvette d’arrosage autour de la plante et dans le cas de sols argileux, on surélève la motte de 10-15 cm. Le principe de l’arrosage est d’arroser longtemps et moins souvent. Si on arrose souvent et pas longtemps, on favorise le développement des racines à la surface du sol, ce qui donnera une plante faible et fragile.

ÉTAPE 7

Tuteur, si nécessaire. Il est plutôt rare que les arbustes aient besoin d’un tuteur. Ce sera plutôt le cas avec les arbres.

Rosiers

MATÉRIEL NÉCESSAIRE

  • Une pelle
  • Terreau à rosier ou compost Solmer
  • Engrais à fleurs granulaire 7-14-14
  • Mycorhizes pour arbres et arbustes: pour favoriser l’enracinement
  • Une paire de gants

ÉTAPE 1

Creusez un trou 2 fois plus large et 1 ½ fois plus profond que le contenant.

ÉTAPE 2

Versez 2 po de Terreau Transplanteur ou de compost Solmer au fond du trou.

ÉTAPE 3

Déposez une poignée de Mycorhizes pour arbre et arbuste au fond du trou, en contact avec les racines.

ÉTAPE 4

Si vous avez un rosier greffé : plantez la greffe 6 à 8 cm (2 à 3 po) au-dessous du niveau du sol. Sinon, plantez-le à égalité avec le niveau du terrain.

ÉTAPE 5

Remplissez le trou avec un mélange de la terre présente et de Terreau Transplanteur, étendez une petite poignée d’engrais à fleurs 7-14-14 puis arrosez copieusement sans arroser le feuillage (le rosier est très fragile aux maladies du fongique).

* Dernière précaution : une fois la terre bien tassée, former une petite butte autour du collet. Ceci protègera le jeune rosier des froids les plus vifs, auxquels il est particulièrement sensible.

* Une exception : Les rosiers grimpants 

  • Suivre les indications précédentes
  • Laissez un espace de 30 cm à 40 cm (12 à 15 po) avec le support et inclinez le sujet de manière à diriger ses branches vers le support

En vidéo

Comment faire une nouvelle plate-bande

L'entretien d'une haie de cèdre

Des plantes pour former une haie

La taille printanière des rosiers buissons

Conseils de Rock Giguère pour fleurir vos coins ombragés

Rock Giguère vous présente son top 10 des vivaces

L’aménagement d’une plate-bande près d’un barbecue

par Mélanie Grégoire sur Casa

L’aménagement d’une plate-bande près d’un barbecue

par Mélanie Grégoire sur Casa

Vivaces pour les nuls

Sélection de vivaces « pas tuables» par Mélanie Grégoire sur Casa

Plantes qui fleurissent l'ombre

par Mélanie Grégoire sur Casa

Trucs et conseils

L'aménagement d'une pente

Tout sur les grimpantes!

L’ESCALADE

Les plantes grimpantes ont la particularité de pouvoir se mouvoir, ce que l’on a cru longtemps exclusif aux animaux. Pour parvenir à « gagner leur ciel », elles ont développé au cours de l’histoire, différentes manières de se faufiler. Pour choisir les bons spécimens en fonction de nos besoins et surtout pour leur donner les supports

adéquats, il faut apprivoiser leurs méthodes d’escalade. On peut diviser les plantes grimpantes en cinq catégories, selon la façon dont elles s’accrochent :

  1. Par enlacement des tiges
  2. Par enroulement de vrilles
  3. Par adhérence
  4. Par des épines
  5. En s’appuyant sur le sol ou sur un arbuste

Quelques plantes grimpantes qui s’accrochent par enlacement des tiges

  • L’actinidie de Kolomikta ou kiwi arctique (Actinidia kolomikta)
  • Le célastre grimpant ou le bourreau des arbres Autumn Revolution™ ‘Bailumn’ (Celastrus scandens Autumn Revolution™ ‘Bailumn’)
  • Le dolique d’Égypte (Dolichos lablab) (ANNUELLE)
  • Le houblon doré (Humulus lupulus ‘Aureus’)
  • La gloire du matin (ANNUELLE)
  • La thunbergie (ANNUELLE)
  • Le pois de senteur (Lathyrus odoratus) (ANNUELLE)
  • Le chèvrefeuille grimpant ‘Mandarin’ (Lonicera ‘Mandarin’)
  • La glycine à grosses grappes ‘Blue Moon’ (Wisteria macrostachya ‘Blue Moon’)

* Nécessitent un treillis ou un support pour grimper

Quelques plantes grimpantes qui s’agrippent par enroulement de vrilles

  • La fausse vigne à pédoncule court ‘Elegans’ (Ampelopsis brevipedunculata‘Elegans’)
  • La clématite (Clematis)
  • La cobée grimpante (Cobaea scandens) (ANNUELLE)
  • La passiflore bleue ou la fleur de la Passion (Passiflora caerulea) (ANNUELLE)

* Nécessitent un treillis ou un support pour grimper

Quelques plantes grimpantes qui s’accrochent à l’aide de ventouses ou de racines aériennes 

  • Le jasmin de Virginie (Campsis radicans) : racines qui se transforment en crampons
  • L’hortensia anormal aux longs pétioles ou l’hortensia grimpant (Hydrangea anomala subsp. petiolaris) : racines aériennes qui jouent le rôle de crampons
  • La vigne vierge à cinq feuilles d’Engelmann (Parthenocissus quinquefolia var. engelmannii) : vrilles avec des ventouses
  • • Le lierre de Boston ou la vigne vierge à trois pointes (Parthenocissus tricuspidata) : ventouses

* Grimpent facilement au mur sans treillis

Une plante grimpante qui s’appuie par des épines

  • Le rosier grimpant (Rosa)

LA PLANTATION

Quant à la plantation des plantes grimpantes rustiques, le printemps s’avère le meilleur temps au Québec, car cela permet à la plante de bien s’implanter durant l’été avant d’affronter les rigueurs de l’hiver.

Le trou de plantation doit être suffisamment grand pour assurer un bon développement des racines et pour fournir suffisamment de terreau riche à notre nouveau plant afin de lui donner les éléments nutritifs pour bien s’établir. Un trou de 1 m (3 pi) de diamètre et d’environ 60 cm (2 pi) de profondeur permet à votre future vedette d’avoir suffisamment de place pour bien s’implanter. Le sol de remplissage devrait contenir un tiers de matières organiques (compost), car la plupart des plantes grimpantes aiment un sol meuble, riche et bien drainé.

Il est préférable de les attacher sur un tuteur au départ, en attendant qu’elles se fixent elles-mêmes sur leur support permanent, pour éviter que leurs jeunes tiges fragiles se cassent.

LA FERTILISATION

Généralement, les plantes grimpantes n’ont pas besoin de fertilisants si le sol est meuble et qu’il a été amendé à l’aide d’un bon compost à la plantation. Comme la plupart des plantes grimpantes ont des racines profondes, elles ont cependant besoin de beaucoup d’eau pendant la saison de végétation. Aussi un bon paillis de compost garde les racines au frais.

Les plantes grimpantes de forte taille appauvrissent le sol et demandent une fertilisation. Il faut privilégier des engrais à faible teneur en azote, car dans un sol trop riche plusieurs plantes grimpantes ont tendance à développer du feuillage aux dépens des fleurs.

Source : www.passionjardin.com

AUTRES QUESTIONS FRÉQUENTES

Les plantes grimpantes peuvent-elles endommager les murs où elles poussent?

Les variétés qui s’accrochent à l’aide de ventouses ou de racines aériennes sont les seules qui pourraient endommager les murs, mais il n’en est rien.

  • Mortier : la qualité est supérieure à celle d’autrefois. Afin de vous assurer de sa qualité, grattez le mortier avec une clé de métal et s’il résiste, il pourra supporter les plantes sans dommage.
  • Bois : Au début, les plantes protègent le bois et font durer les peintures et les teintures plus longtemps. Le problème survient plutôt lorsqu’il faut repeindre la maison. Or, vous n’aurez qu’à enlever la plante si vous devez repeindre.

Comment planter les grimpantes? 

Afin qu’elle ne soit pas trop en contact avec les fondations de la maison (terrain sec et alcalin) on doit les planter à angle, presque horizontalement, avec la motte de racines qui pointent à l’opposé du mur.

Climatisation bon marché?

Les plantes grimpantes peuvent aider de beaucoup à modérer les écarts de température. Elles maintiennent la maison plus fraîche en été et laissent le soleil plomber à l’hiver lorsqu’elles ont perdu leur feuillage.

Vivaces qui donnent des résultats rapides

VARIÉTÉS FLORAISON
Achillée Milfeuille
  • Juin – Septembre
Agastache
  • Juillet – Septembre
Anthmemis des teinturiers
  • Juin – Septembre
Aster
  • Août – Octobre
Buddleia
  • Juillet – Août
Calamagrostide Karl Forester
  • Juillet – Octobre
Chrysanthem Becky
  • Juin – Octobre
Coreopsis
  • Juin – Octobre
Delphinium
  • Juin – Septembre
Gaillarde
  • Juillet – Octobre
Lychnis coronaria, chalcedonica
  • Juillet – Août
Lysimaque pontuée
  • Juillet – Août
Nepeta
  • Juin – Septembre
Œillet Feuerhexe
  • Mai – Juillet
Rubeckie
  • Juillet – Octobre
Salvia nemerosa
  • Juin – Août
Véronique longifolia
  • Juillet – Août

Vivaces pour les sous-bois

VARIÉTÉS :

  • Aruncus
  • Carex siderosticha
  • Faux sceau de salomon
  • Filipendula
  • Fougère
  • Hosta
  • Kirengeshoma
  • Lamium
  • Perce neige (Galanthus
  • nivalis)
  • Pulmonaire
  • Quatre-temps
  • Tiarella cordifolia

À chaque type de sol ses vivaces!

SECS HUMIDES TOLÈRE LES RACINES D’ARBRE
  • Achillea
  • Adianthum
  • Actea Rubra
  • Anthemis
  • Ajuga
  • Aegopodium
  • Alyssum
  • Astilbe
  • Alchemilla
  • Arabis
  • Darmera
  • Anemone
  • Armeria
  • Dicentra
  • Aruncus
  • Arthemise
  • Dryopteris
  • Astilbe Chinensis
  • Asclepiade
  • Eupatorium
  •  Astrabtia
  • Calamagrostis
  • Filipendula
  • Fougère
  • Campanule
  • Hosta
  • Aquilegia
  • Catananche
  • Iris versicolor
  • Bergenia
  • Centaurea
  • Ligularia
  • Brunnera
  • Cerastium
  • Lobelia
  • Carex
  • Coreopsis
  • Lysimachia
  • Chelone
  • Crocosmia
  • Lytrum
  • Cimicifuga
  • Deslosperma
  • Miscanthus
  • Convallaria
  • Dianthus
  • Petasites
  • Deschampsia
  • Echinacea
  • Physostegia
  • Dicentra
  • Echinops
  • Polemonium
  • Epimedium
  • Erygium
  • Primula
  • Galium odoratum
  • Festuca
  • Rudbeckie
  • Geum
  • Gaillarde
  • Herbstonne
  • Heuchera
  • Geranium
  • Thalictrum
  • Lamium
  • Gypsophilla
  • Tradescantia
  • Lysimachia
  • Helictotrichon
  • Trollius
  • Pachysandra
  • Iris
  • Polygonatum
  • Lavande
  • Primula
  • Lavatère
  • Pulmonaria
  • Limonium
  • Tiarella
  • Linum
  • Nepeta
  • Oenothera
  • Panicum
  • Pavot
  • Perovskia
  • Phlox
  • Salvia
  • Saponaria
  • Sedum
  • Sempervivum
  • Silène
  • Stokesia
  • Thym

Tout sur la culture de la pivoine!

Les pivoines sont des incontournables à avoir dans son jardin… 

LES PIVOINES APPRÉCIENT :

  • Le plein soleil
  • Un sol riche et fertile
  • Un lieu de culture stable

LES PIVOINES CRAIGNENT :

  • L’humidité constante
  • L’ajout de terre ou de compost directement sur la souche.

QUELQUES CONSEILS POUR RÉUSSIR SES PIVOINES…

  • Exposition :
    • Un endroit qui a plus de 4 heures de soleil par jour
    • Faire un trou qui équivaut à trois fois la motte et à une 1/2 fois sa hauteur
    • Il ne faut pas planter trop profondément, car elle ne fleurira pas
    • La partie de la souche ne doit jamais être recouverte de plus de 2,5 cm
    • Utiliser un terreau composé d’une moitié de compost et d’une moitié de bonne terre
  • Fertilisation  :
    • Mettre une bonne quantité de compost à la plantation
    • Chaque  printemps on ajoute une couche de compost de 2,5 cm sans toucher la souche
    • Ajoutez à l’occasion un engrais riche en potassium de type 7-14-14
  • Tuteurage :
    • Utiliser un tuteur spécialement pour les pivoines ou une cage à tomate
  • Protections hivernales :
    • Les espèces herbacées n’ont pas besoin d’être protégées pour l’hiver
    • Les pivoines de type arbustives doivent être placées dans un endroit où il y a un bon couvert de neige et ce n’est pas trop venteux. On doit aussi les couvrir.

INSECTES ET MALADIES

  • Des fourmis bénéfiques : Les fourmis se nourrissent du nectar sécrété par les glandes situées à la base des sépales qui recouvrent les bourgeons floraux. Celles-ci sont même plutôt bénéfiques, car elles font la guerre aux autres insectes qui convoitent ce nectar.
  • Pourriture grise :
    • Symptômes : Apparition d’un feutre blanc grisâtre sur les feuilles.
    • Pour l’éviter : Coupez les tiges des pivoines herbacées au ras du sol et jetez-les. On asperge, au pied des plantes, un fongicide naturel. Au printemps suivant, on épand une couche de compost de 2,5 cm sans toucher la souche.

LES « PIVOINES ITOH » ENFIN DISPONIBLES!

  • Croisement offrant la beauté des pivoines arbustives et la rusticité des pivoines herbacées jusqu’en zone 3
  • Un plan mature peut produire jusqu’à 50 fleurs
  • Les tiges sont fermes et ne nécessitent aucun support
  • Vigueur exceptionnelle et facile de culture
  • Fleur exceptionnellement grande, de durée plus longue

Bien choisir ses arbres en milieu urbain

par Mélanie Grégoire sur Casa

De quoi ai-je besoin?

Calculateurs de sacs de terre

Plates-bandes

Longueur (pieds)
Largeur (pieds)
Profondeur (pouces)
calculer

0
Terre à jardin
sac de 25 L
0
Compost / Fumier
sac de 30 L
0
Mélange transplanteur ou jardinière
sac de 30 L
Mycorhizes
Engrais 7-14-14 ou 12-6-12*
 

Étapes pour la conception de plates-bandes

Terreau
Option formule économique

Faites vous-même le mélange de terre à jardin et de compost. Vous pouvez aussi ajouter un peu de mousse de tourbe pour alléger la terre et faciliter le sarclage

Option prête à l’usage

Le terreau de transplantation est parfait et prêt pour la conception de plate-bande.

Fertilisation et enracinement
ÉTAPE 1 (nouvelle plantation)

Appliquer la quantité nécessaire de mycorhizes au fond du trou de manière à ce que les racines de la plante soient en contact avec le produit. Cela favorisera un meilleur enracinement pour permettre à la plante de se développer de manière optimale.

ÉTAPE 2

Ajouter une poignée d’engrais selon les spécifications, autour des plants. Une application suffit généralement durant la saison.

* Choisissez le 7-14-14 pour les plantes à fleurs et le 12-6-12 pour les feuillus et conifères.

 

Liste de ce dont j’ai besoin

Inspiration et tendances

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.